CEMAC : Etat du secteur Bancaire de la région


Lors de l'inauguration du siège de la COBAC (Commission Bancaire de l'Afrique Centrale), le 18 août dernier à Libreville, le gouverneur de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale), a annoncé que les banques en activité dans la région de la CEMAC ont enregistré un excédent de trésorerie d'environ 2.986 milliards de francs CFA, soit près de 4,5 milliards d'euros. 



Dans les années antérieures, les banques régionales accusaient un déficit de trésorerie de plus de 120 millions d'euros, un peu plus de 81 milliards de FCFA.
Une étude réalisée par la COBAC sur les tarifications des services et opérations des banques de la CEMAC indique que les grandes entreprises bénéficient en moyenne d'un taux d'intérêt de 8,74%, les PME de 11,55% et les particuliers de 15,69%.

Le Gabon et le Cameroun se distinguent comme les pays où l'intermédiation bancaire est la plus poussé, avec respectivement 34,5% et 30% des crédits amortissables octroyés sur cette même période. Au Gabon, par exemple, on apprend que 74,5% des crédits ont été octroyés par la BGFI Bank. Au Cameroun par contre, la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC), filiale du groupe Banque populaire, et le groupe Afriland (First Bank, propriété du bamiléké Paul Fokam Kammogne) ont accordé respectivement 30,53% et 24,96% des crédits.
Les mêmes sources indiquent qu’en Guinée équatoriale, la CCEI BANK concentre 76% des crédits

Depuis sa création en 1990, la COBAC opérait dans des locaux provisoires situés dans l'enceinte de la BEAC au Cameroun. La mission de cette structure est de contrôler et de superviser le système bancaire et financier des six pays de la CEMAC (Cameroun/Centrafrique/Congo/Gabon/Guinée Equatoriale/Tchad).

0 comments: