Guinée Equatoriale : Perspectives [2009]

L’économie équato-guinéenne a maintenu un rythme d’activité élevé en 2008, avec un taux de croissance réel du produit intérieur brut (PIB) estimé à 9.9 pour cent. La croissance a été soutenue par l’augmentation de la production de pétrole brut et de gaz dans un environnement mondial favorable. Le secteur pétrolier domine l’activité économique du pays et concentre une part importante des investissements directs étrangers des grandes compagnies pétrolières. La croissance devrait être plus modérée en 2009 et 2010 avec, respectivement, des taux de 3.7 et 2.9 pour cent.

Le taux d’inflation, de 5.5 pour cent en 2008, devrait légèrement diminuer en 2009 pour atteindre 4.7 pour cent. La hausse de 2008 s’explique par la flambée des prix des produits alimentaires sur le marché mondial, la Guinée équatoriale étant totalement dépendante des importations de ces produits pour satisfaire les besoins de sa population.

Limiter sa vulnérabilité aux chocs extérieurs est le principal défi auquel est confronté le pays. Cette vulnérabilité découle de la structure de ses exportations, fortement dépendante du pétrole et du gaz. En raison de la crise financière et de l’effondrement des prix du pétrole, la Guinée équatoriale doit impérativement accélérer le processus de diversification de son économie et utiliser les revenus pétroliers pour développer les autres secteurs, notamment les services et l’agriculture.

Bien que le revenu par habitant ait atteint un niveau record, les indicateurs de développement humain affichent des taux encore inférieurs aux niveaux enregistrés dans la région. Ainsi, la pauvreté touche 70 pour cent de la population, la couverture médicale est faible, la distribution de l’électricité défaillante, les réseaux d’alimentation en eau potable et d’assainissement sont vétustes. Cependant, de nombreux projets en cours d’exécution, tels que l’adduction d’eau potable, l’extension du réseau d’alimentation en électricité et le renforcement des infrastructures routières, visent à améliorer les conditions de vie de la population.

Sur le plan politique, des élections législatives ont eu lieu en mai 2008 à l’issue desquelles 99 des 100 sièges ont été remportés par le parti soutenant le président de la République. Un gouvernement dirigé par un nouveau Premier ministre a été installé le 14 juillet 2008. Des élections présidentielles sont prévues en décembre 2009.

0 comments: