UK : Banques a la déroute [BBC]

Parlons un peu du secteur bancaire aujourd'hui en Europe et particulièrement en Angleterre, car cela nous intéresse tous, certaines de plus grosses banques anglaises contrôlent une grande partie des capitaux investis chaque jour sur les marches financiers a travers la planète.

Les banques sont supposées garantir les sommes d'argent que nous déposons sur nos comptes bancaires au quotidien, et cela quelque soit les pertes enregistrées par celles-ci lors d'investissements ou crédits a perte. Aujourd'hui, l'une des raisons majeurs de la crise économique est du au fait que les banques en général prêtent plus d'argent qu'elle n'en possède, ce qui a long terme a créer un large déficit en terme de capitaux dans le système bancaire international, l'une des raison de cette incroyable débâcle fut le manque de lois bancaires internationales dont l'objectif auraient été de protéger les capitaux investis tout en obligeant chaque banque a garder un capital nécessaire de fonctionnement.

Le fait que certaine banque est pu spéculer une grosse partie de leur ressource en crédit de toute sorte, fut quelque fois suicidaire si l'on prend en compte que certaine de ces banques n'avaient plus assez de capitaux pour rembourser les sommes perdues sur les marchés financiers américains et asiatiques.

Malheureusement aujourd'hui, nous allons tous devoir contribuer a la sauvegarde de nos banques en voyant nos impôts augmenter considérablement dans un but d'aider nos gouvernement a payer la facture. Et sans avoir le droit a la parole.

Donc la prochaine fois que vous ouvrez un compte bancaire au coin de la rue ou dans un grande banque au centre-ville, prenez le temps de vous renseigner sur l'état de santé économique et la solvabilité de votre futur banque.

Le Gabon et la CAN 2012

Jeudi dernier a Libreville (Capitale du Gabon), le gouvernement gabonais a eu un conseil des ministres apparemment centré sur l'organisation de la CAN 2012 et le retard pris par le Gabon dans la construction et la modernisation de certaine infrastructure dans les villes hôtes désignées par le comité d'organisation. Le pire qui puisse arriver serait une pénalité de la CAF (Confédération Africaine de Football) pour le retard pris lors de ces derniers mois, ce qui pourrait créer une certaine inquiétude auprès de potentiels partenaires ou sponsors locaux.


Plusieurs compagnies en Europe et dans le reste du Monde semble être de plus en plus intéressées par le prospect d'investir au Gabon dans les prochaines années du a l'ouverture du pays et de son économie, hautement défendu par le Président Omar Bongo Ondimba, et les avantages en terme d'emploi et de relance d'un secteur tertiaire, pas assez compétitif actuellement.
Un défi de taille pour un pays dans le besoin de se démarquer économiquement en Afrique afin de pouvoir rester actif et solide dans un monde en pleine globalisation.